Conseil de jardinage

Pour un jardin naturel

Jardiner c'est bien! Mais jardiner tout en préservant son environnement et sa santé c'est encore mieux. Jardiner au naturel ce n'est pas très compliqué et on y prends vite goût...voici quelques idées pour bien commencer...

L'ortie, amie du jardinier

Ortie (image wikipedia)
Ortie (image wikipedia)

Activateur naturel pour le compost, fertilisant ou insecticide, l'ortie se révèle être une alliée pour le jardinier.

 

L'ortie (Urtica Dioica) fait partie de ces plantes que l'on peut reconnaître les yeux fermés !

Sa tige et le dessous de ses feuilles sont recouverts de petits poils urticants qui contiennent un produit riche en acide formique, qui provoque démangeaisons et brûlures. Cette vivace, que l'on trouve dans les haies, les fossés, les jardins, les décombres ou bien les prairies, est riche en sels minéraux et en oligo-éléments. Voilà deux belles qualités pour le jardinier soucieux de son environnement. On peut l'incorporer dans le compost, elle active la transformation des déchets organiques et donc la maturation de votre engrais naturel. Il est possible de réaliser aussi du purin d'ortie (voir recette plus bas) pour lutter contre les insectes (pucerons) ou fertiliser ses plants. Une poignée de feuilles enfouie dans chaque trou de plantation, protège les tomates du mildiou.

 

Recette du purin d'ortie

Remplir un seau ou une poubelle (pas de récipient en métal) d'un kilo d'orties fraîches (ou 100 grammes de plantes sèches) et 10 litres d'eau (de préférence de l'eau de pluie). Couvrir et laisser macérer. Brasser tous les deux jours. Le brassage provoque la remontée de petites bulles d'air (fermentation). Lorsqu'il n'y a plus de bulles, le purin est prêt. Enlever les feuilles du liquide ainsi obtenu. Si l'on souhaite le conserver, le filtrer soigneusement et le transvaser dans une bouteille en plastique à l'abri de la lumière et du gel.

Moutarde blanche
Phacélie
Sarrasin
Trèfle
Moutarde blanche
Moutarde blanche
Phacélie
Sarrasin
Trèfle
Phacélie
Moutarde blanche
Phacélie
Sarrasin
Trèfle
Sarrasin
Moutarde blanche
Phacélie
Sarrasin
Trèfle
Trèfle

Les engrais verts

Les engrais verts un bon moyen d'enrichir son potager sans trop de frais.

L'utilisation d'engrais verts, permet d'atteindre plusieurs objectifs tout en préservant le sol, l'eau et la faune utile. Ils sont à la fois faciles d'utilisation, économiques et naturels. ils permettent de :

  • d'enrichir la terre (restitution de l'azote et des élèments minéraux)
  • d'améliorer sa structure (ameublissant et aérant le sous sol)
  • de protèger des intempéries, en évitant l'érosion du sol
  • d'éviter le développement des ''mauvaises herbes''

 

Voici quelques conseils d'utilisation pour les variétés suivantes  (images Wikipedia) :

La moutarde blanche. Graines blanches et fleurs jaunes, elle est facile à cultiver, même en terrain pauvre ou calcaire, mais elle craint la sécheresse. Sa pousse est rapide (donc un effet rapide) et elle a une grande capacité à étouffer les mauvaises herbes. Il ne faut cependant pas semer la moutarde avant ou après une culture de chou, de navet ou de radis. Semis : 25 grammes pour 10 m²en mars ou avril (avant les semis de légumes) ou fin août début septembre. Fauche : 30 à 40 jours après le semis.

 

La phacélie. Cette plante a une croissance très rapide, aucun inconvénient de terrain et elle résiste bien à la chaleur, enfin, il n'y a avec elle, aucun problème de rotation de culture contrairement à la moutarde. 6 à 9 semaines après le semis de jolies grappes bleu-violet fleurissent. Semis : d'avril à fin août de 15 à 20 grammes environ pour 10 m². Les meilleurs rendements sont obtenus en été. Fauche : à tous les stades jusqu'à la floraison.

 

Le sarrasin (le blé noir, à cause de la couleur de ses graines). Le sarrasin préfère les sols acides, même pauvres, il est très sensible au froid. Avec ses puissantes racines, il est un véritable laboureur et permet l'ameublissement des sols très lourds en profondeur. Etouffant les mauvaises herbes, il est parfait pour améliorer un terrain nouvellement défriché. Ses fleurs blanches, riches en pollen, attirent de nombreux insectes utiles. Semis : Fin avril à la fin août, 30 à 60 grammes pour 10 m². Fauche : Fin de floraison, avant qu'il ne produise ses graines. Broyer soigneusement les tiges fibreuses et les enfouir dans la terre. Attendre 45 jours avant de semer une nouvelle culture. Si on ne fauche pas, laisser le gel détruire la plante et enfouir sans broyer.

 

Le trèfle. Résistant au froid, il occupe davantage le sol en hiver. Semis : Début août jusqu'en octobre, 25 grammes pour 10 m². Fauche : Durant le printemps mais avant la floraison.