Energie solaire

Le soleil : énergie gratuite, naturelle et inépuisable

En favorisant l'utilisation des ressources naturelles telles que le vent, le soleil, les marées, nous baisserons notre consommation de matières fossiles et polluantes. Dans cette optique environnementale, la Ville de Lorient met en place depuis plusieurs années des systèmes énergétiques renouvelables : panneaux solaires photovoltaïques et thermiques, économies d'eau et d'éclairage, chaudières au bois... différentes installations sont implantées pour tirer profit de la nature sans pour autant l'altérer.

C'est le cas des panneaux photovoltaïques, implantés aux serres municipales de Kerdroual. 12m² de plaques de silicium absorbent les rayons solaires pour les transformer en électricité. Le courant est ensuite amené dans un onduleur qui adapte l'électricité et l'envoie sur le réseau, alimentant les locaux des serres municipales. Ces systèmes renouvelables permettent une économie d'énergie et d'argent et préservent l'environnement. La région lorientaise enregistre un taux d'ensoleillement aussi élevé que la région toulousaine... Alors pourquoi s'en priver ?

Une énergie renouvelable et propre

L'exploitation du rayonnement solaire connaît deux filières bien séparées, car elles mettent en jeu deux phénomènes physiques différents : le chauffage direct (solaire thermique) et la conversion en électricité (solaire photovoltaïque).

Se chauffer au soleil

Dans la filière "énergie solaire thermique", on utilise la capacité du rayonnement solaire à chauffer tout corps qu'il atteint. A l'échelle d'une habitation, le solaire thermique trouve deux grandes applications : la fourniture d'eau chaude sanitaire et le chauffage du bâtiment. Le cœur d'une installation thermique classique, ce sont les capteurs solaires que l'on expose au soleil et qui ont pour fonction d'absorber au mieux sa chaleur.

Les capteurs destinés aux particuliers, dits " capteurs vitrés " sont plats et rectangulaires. Ils présentent une surface vitrée qui joue le rôle de serre quand elle est exposée aux rayons du soleil. Piégée dans le capteur, leur énergie échauffe un tuyau qui serpente derrière la vitre du capteur. A l'intérieur de ce tuyau, généralement en cuivre noirci afin d'optimiser l'absorption de chaleur, circule de l'eau qui s'échauffe à son tour. La chaleur recueillie par cette eau est soit transmise à l'eau d'usage sanitaire qui se réchauffe soit pulsée dans l'air par l'intermédiaire d'un radiateur ou d'un plancher.

L'énergie solaire est davantage utilisée pour assurer la production de l'eau chaude sanitaire que celle de l'eau de chauffage, car elle se révèle d'une plus grande rentabilité.

Produire de l'électricité solaire

Dans la filière " solaire photovoltaïque ", on capte l'énergie solaire pour produire de l'électricité grâce à des modules constitués de matériaux qui ont la faculté de générer un courant électrique quand ils sont exposés à un rayonnement lumineux. C'est ce qu'on l'on appelle " l'effet photovoltaïque ".

L'élément de base d'un module est la cellule photovoltaïque. Elle est constituée d'un carré d'environ 10 cm de côté et d'un tiers de millimètre d'épaisseur en silicium cristallin. Sous l'exposition du soleil, elle produit un courant de l'ordre de 2,5 ampères sous une tension de 0,5 volts. Un module photovoltaïque est constitué de cellules de base connectées entre elles, telles des piles électriques mises bout à bout. Avec plusieurs modules, on forme un panneau photovoltaïque. L'électricité produite peut être soit stockée dans une batterie, soit convertie par un onduleur pour être distribuée aux normes sur le réseau de distribution d'électricité.

Aide financière pour les installations solaires thermiques individuelles ou collectives chez les particuliers et les promoteurs publics et privés