Adopter, c 'est s'engager

Choix d'un compagnon

Adopter c'est s'engager
Adopter c'est s'engager

Adopter ou acquérir un animal est un acte important qui vous engage pour une durée moyenne de douze à quinze ans, 7 jours sur 7 et 365 jours par an. Pour vous, pour lui, pour votre entourage, cet acte doit être bien préparé et mûrement réfléchi.

Eviter l'adoption " coup de foudre " et effectuer le choix de l'animal en fonction : de sa situation familiale et professionnelle, de son âge, des conditions de logement et de l'espace dont l'animal disposera, du voisinage, des vacances ou absences (hospitalisation, déplacements professionnels...), de la disponibilité quotidienne et du temps à lui accorder, de la durée de vie de l'animal (un chien a une durée de vie moyenne de 13 ans, un chat de 15 ans), de son poids à l'âge adulte pour les chiens, du caractère et de la personnalité propre à la race, des ressources financières et du budget qui lui sera consacré. Tous ces critères doivent être pris en considération avant une adoption. Les animaux ne peuvent être adoptés qu'à partir de 8 semaines (âge du sevrage)

Où trouver des animaux ?

L'animal peut être acheté chez un éleveur ou adopté auprès d'un refuge ou d'une association. Renseignez-vous sur le sérieux de l'éleveur auprès de la Société centrale canine pour éviter les marchands peu scrupuleux.

A la SPA, une consultation chez le vétérinaire est incluse. Les chats adoptés par l'intermédiaire de "Chats Libres" ou "Kerkaz'h" sont tatoués, testés et stérilisés.

Les vétérinaires et les associations de protection de l'animal vous informent et vous conseillent dans votre choix.

Consultez-les avant de vous décider !

Séparation temporaire

La séparation temporaire résulte d'accidents de la vie qui touchent le propriétaire. Cela peut être une hospitalisation, une absence de ressources, une incarcération, une expulsion qui imposent de quitter son animal pour une durée plus ou moins longue. Pour éviter les abandons et lorsque leur capacité d'accueil le permet, les associations protectrices des animaux mettent en place un service de garde temporaire. En aucun cas il ne s'agit d'abandon. Les associations suivent l'évolution de la situation du propriétaire pour restituer l'animal lorsqu'elle redevient normale.

Dans le cas particulier de l'obligation d'entrer dans un établissement d'hébergement de personnes âgées et retraitées, qu'il s'agisse de vous ou d'un de vos proches, il existe des maisons qui acceptent l'animal, compagnon de votre vie.

Décès de l'animal

Au décès de l'animal, le corps doit être confié au vétérinaire qui le fera incinérer. Il existe des établissements spécialisés ainsi que des cimetières pour animaux. La loi interdit formellement de déposer un cadavre d'animal sur la voie publique, dans une décharge ou dans une poubelle, de le jeter dans une mare, dans une rivière ou dans la mer.

Il est également interdit d'enterrer un animal à moins de 35 mètres d'une habitation ou d'un puits.

Sachez qu'il existe en Bretagne un centre d'incinération pour animaux. Incinéris est situé dans la zone de la Rochette à Josselin. 02 51 87 69 99 ou 02 97 74 41 92

Télécharger le guide de l'animal, conçu par le conseil des enfants
Télécharger le guide de l'animal, conçu par le conseil des enfants

Un animal propre, éduqué et sociable

Socialiser et éduquer l'animal incombe au maître.L'éducation de votre jeune compagnon commence très tôt. N'attendez pas pour lui faire comprendre ce qui est interdit, vous éviterez ainsi qu'il prenne de mauvaises habitudes.

Vivre en ville avec un animal impose le respect de certaines règles élémentaires d'hygiène et de courtoisie.

Ramassez !

S'il arrive que votre chien face ses déjections sur l'espace public, que ce soit dans le caniveau, sur le trottoir, une allée ou un espace vert : RAMASSEZ.

Ramasser les crottes de son chien n'est pas un acte dégradant. Au contraire, il marque le respect que chaque propriétaire peut avoir pour les autres et l'environnement. Par ce geste, on contribue à faire accepter son chien par les autres, on donne une meilleure image de soi et de son animal. Prenez l'habitude de ramasser, c'est un geste civique.

Consulter les informations relatives aux équipements canins

Responsabilité

Il est important de savoir que le propriétaire d'un animal est civilement responsable des dommages corporels et matériels que ce dernier peut causer. Cette responsabilité peut s'étendre : si vous confiez votre animal à une tierce personne, c'est elle qui en devient responsable.