Dimitri Bortnikov

Une résidence d'écrivain à Keryado

Dimitri Bortnikov
Dimitri Bortnikov

Du 10 mai au 10 juillet 2016

Né en 1968 au bord de la Volga à Kouïbichev (aujourd'hui Samara), Dimitri Bortnikov a débuté des études de médecine avant de s'engager dans l'armée.
Tour à tour aide-soignant dans une maternité, professeur de danse, cuisinier particulier chez une comtesse russe à Paris, il écrit très tôt.




Son premier roman, Le syndrome de Fritz, écrit en russe, est publié en 2002 et reçoit le Booker Prize russe. En 2005, il publie Svinobourg. Arrivé en France, il abandonne sa langue maternelle pour adopter le français en publiant Furioso en 2008. S'ensuit Le repas de morts en 2011 et une traduction du slave en français des lettres d'Ivan le Terrible en 2012.
Cette résidence d'auteur sur la ville de Lorient a vu le jour en mai 2016, et prend sa place au cœur des diverses présences artistiques déjà organisées sur les territoires. Elle a été co-construite avec le réseau de lecture publique (médiathèques de Lorient) et le Centre Communal d'Action Sociale de la ville de Lorient.

Rencontre avec Dimitri - Médiathèque de Keryado
La Fabrique d'écriture au studio de danse de Keryado
Rencontre avec Dimitri - Médiathèque de Keryado
Rencontre avec Dimitri - Médiathèque de Keryado
La Fabrique d'écriture au studio de danse de Keryado
La Fabrique d'écriture au studio de danse de Keryado

La résidence est centrée sur la partie nord de la ville, en lien avec le quartier de Kerguillette-Petit Paradis. Très proche de la médiathèque de proximité, de la Maison de la solidarité (équipement du CCAS de Lorient), ce territoire est au cœur du projet et permet à Dimitri Bortnikov d'aborder la ville à partir d'un lieu, de s'ancrer à Lorient.
Le choix d'accueillir Dimitri Bortnikov est un choix fort pour cette résidence, nous avons d'abord choisi un auteur qui nous " raconte des histoires ", un auteur qui, dans sa présence même, interroge les frontières entre la fiction et le réel, un auteur qui écrit dans une langue qui n'est pas sa langue maternelle. Quelle que soit la forme prise par les actions de l'auteur, elles ont pour objectif principal de privilégier la rencontre directe entre les habitants et l'auteur et ses œuvres.
C'est au travers des articles régulièrement publiés sur son blog, qu'il est possible de suivre le déroulement de cette résidence, et sa traduction concrète pour les habitants.
Suivez l'actualité de Dimitri sur le blog de la résidence lorientaise.