L'union de la droite, du centre et des indépendants

Une autre politique de déplacements pour Lorient !

Les élus de l'Union de la droite, du centre et des indépendants, défendent une vision concrète, pragmatique, de l'utilisation des différents moyens de transport, adaptée à une ville de 57 000 habitants. C'est-à-dire une vision contraire à l'approche idéologique de la majorité municipale qui cherche à imposer son coûteux réseau de transports collectifs "Triskell".

La première conséquence de cette politique anti-automobile est l'augmentation très importante des bouchons aux entrées et sorties de Lorient, notamment aux heures de pointe. Où est l'avantage en termes de développement durable ? La deuxième conséquence est que de plus en plus de clients et d'usagers se détournent de Lorient, de son centre-ville commerçant et de ses quartiers, pour privilégier les zones commerciales en périphérie où le stationnement est considéré comme plus abondant.

Face à cela, nous défendons des choix très différents.

Le premier choix est celui d'organiser le stationnement au centre-ville, en sauvegardant le potentiel de places alors que celles-ci ne cessent de se réduire (encore 400 places supprimées dans le projet de la place Jules Ferry), en créant de nouveaux parkings publics (par exemple, sous la place Alsace-Lorraine) et en organisant une rotation plus fréquente des véhicules par l'extension des zones bleues dans l'hyper-centre. Nous nous félicitons de la reprise de cette proposition qui figurait dans notre projet municipal de 2014 (avec la possibilité de cartes de stationnement pour les résidents). Pourquoi avoir attendu aussi longtemps pour la mettre en oeuvre ? Le deuxième est de prévoir des parkings de report vers le réseau de bus dès l'entrée dans Lorient, en incitant les automobilistes à faire ce choix grâce à une tarification préférentielle : par exemple la gratuité contre la présentation d'un ticket de bus, comme cela se pratique dans de nombreuses agglomérations. Le troisième choix est celui de l'incitation (plutôt que la contrainte), avec notamment une refonte du réseau qui favorise la desserte des zones d'emploi, ce qui est loin d'être le cas aujourd'hui, avec des horaires étendus en soirée et en revoyant la tarification à la baisse. Nous avons proposé en 2014 d'expérimenter le bus gratuit dans Lorient le samedi après-midi : espérons que comme pour les zones bleues, la majorité finira par y venir... Enfin, un véritable réseau de pistes cyclables reste à mettre en place.

C'est par ces mesures de bon sens que nous rendrons la ville plus agréable et plus accessible pour tous.

Permanences 25 rue Marie Dorval 02 97 84 81 35

  • Samedi 3 juin : Franck Geffray
  • Samedi 10 juin : Fabrice Loher
  • Samedi 17 juin : Maria Colas
  • Samedi 24 juin : Jean Le Bot
Franck Geffray
Franck Geffray