L'union de la droite, du centre et des indépendants

Oui à l'accompagnement scolaire !

Lors du conseil municipal du 15 décembre dernier, nous avons voté la revalorisation de l'aide financière qu'apporte la Ville dans l'accompagnement à la scolarité proposé dans les centres sociaux grâce au réseau associatif. Nous sommes en effet convaincus de la pertinence de ces actions auprès des jeunes pour favoriser leur réussite scolaire.

La solution pour plus d'égalité dans notre système scolaire n'est pas d'opter pour le "zéro devoir" prôné par certains, dans un excès d'égalitarisme mais bien d'accompagner les élèves, autant que possible, dans le travail, la répétition forcément nécessaire, l'application des apprentissages de la journée sur un temps post scolaire au rythme de l'enfant. Cette aide devrait être proposée à l'ensemble des jeunes en école primaire, quel que soit le milieu social, le degré d'études des parents dont la disponibilité en fin d'après-midi est très variable. En maternelle, l'accompagnement des enfants doit permettre de repérer très tôt les difficultés de langage ou de comportement : il est indispensable d'y consacrer des moyens importants car la réussite (ou l'échec) scolaire se manifeste dès le plus jeune âge. Cela a un coût, me direz-vous ? Le tout est de savoir où mettre ses priorités... Est-ce de financer des activités annexes au travers de la réforme des nouveaux rythmes scolaires, soit environ700 000 euros à Lorient ? Ou bien de replacer les fondamentaux au coeur du dispositif de l'école ?

Il faut espérer que c'est cette dernière hypothèse qui l'emportera, sans quoi la France n'a pas fini de sombrer dans les profondeurs des classements éducatifs. Ainsi, l'étude internationale Timss (Trendsin International Mathematics and Science Study) dont les résultat sont été publiés dans la presse fin novembre, donne une estimation du niveau en mathématiques de nos élèves de CM1 : nous sommes au dernier rang (avec un score en dessous de la moyenne internationale), et avant-dernier en sciences dans l'Union Européenne !

Soyons cartésiens, et emparons-nous des vrais problèmes en y mettant des moyens conséquents en face et espérons qu'alors nous n'aurons plus à lire les gros titres des journaux... "l'inquiétant niveau des élèves français".

Permanences des élus, rue Marie Dorval :

  • 4 mars : Fabrice Loher
  • 11 mars : Maria Colas
  • 18 mars : Jean Le Bot
  • 25 mars : Gaëlle Bois
Gaëlle Bois
Gaëlle Bois