A gauche l'union citoyenne, solidaire et écologiste

"La vidéosurveillance est un gaspillage de l'argent public"...

...titre la "Gazette des communes" de mars 2018, outil de référence des collectivités territoriales. Depuis 20 ans, le monde scientifique alerte, chiffres à l'appui, sur l'impact très limité de la vidéosurveillance sur la lutte contre l'insécurité. Dans le même temps, notre municipalité majore ses investissements en vidéosurveillance. Pourtant, avec les baisses de dotation, l'argent manque cruellement à notre collectivité, tandis que les besoins ne cessent de s'accroitre.

L'inefficacité reconnue du système de vidéosurveillance couplée à un questionnement éthique, nous amène à argumenter régulièrement contre ces choix municipaux. Les dernières recherches sur le sujet vont même plus loin et pointent le soutien de l'Etat au marketing des industriels de la sécurité. Le grand "bluff technologique" est sans fin : caméras fixes, puis à 360°, puis reconnaissance faciale, détection d'incidents et bientôt les drones... Tout ce business se réalise-t-il au bénéfice des populations ? Ou a-t-il pour objectif d'accroître les bénéfices des multinationales, de leurs actionnaires et de leurs banques ? Lorsqu'on sait que la France cherche à concurrencer les leaders mondiaux des industries de la sécurité, la question se pose. A Lorient, le constat est sévère et les sommes injectées dans ces équipements font cruellement défaut dans d'autres secteurs de la politique publique. L'entretien des équipements éducatifs ou sportifs, la rénovation énergétique des habitats sociaux ou le soutien aux associations sont d'autres choix possibles.

Delphine Alexandre (delphinealexandre@mageos.com)
Delphine Alexandre (delphinealexandre@mageos.com)