Coopération décentralisée

Elle regroupe l'ensemble des initiatives et actions de coopération internationale menées par une ou plusieurs collectivités territoriales françaises (régions, départements, communes et leurs groupements) d'une part, et une ou plusieurs autorités territoriales étrangères d'autre part.

C'est dans ce cadre que s'est développé le projet d'assainissement de la commune de Cayar au Sénégal, ainsi que lla signature d'un programme de coopération avec la Ville de Cochin en Inde et d'un accord d'échanges avec la province de Kien Giang au Vietnam.

Cochin, un nouveau partenaire indien

Port de Cochin (en Inde)
Port de Cochin (en Inde)

Lorient développe son ouverture sur le monde. La Ville s'est ainsi engagée avec Cochin, en Inde, dans un programme commun de coopération. Un patrimoine historique important, trois ports, une rade, un beau potentiel touristique. Bienvenue à Cochin, situé dans l'État du Kérala, au sud de l'Inde. Une grande soeur de Lorient ? Les deux villes présentent en effet bien des similitudes, toutes proportions gardées... Cochin comptant tout de même plus d'un million d'habitants.

Lorient et Cochin sont désormais engagées dans un programme de coopération.

Lire l'article paru dans Lorient mag d'avril 2015

Une exposition et un projet pédagogique

Dans le cadre du programme de coopération décentralisée de la ville de Lorient, un partenariat a été mis en place avec la ville de Cochin en Inde, dans l'Etat du Kerala. Outre les aspects de coopération portant sur des plans économiques (commerce, transport maritime) patrimoniaux, ou sociétaux qui peuvent lier les deux villes, il a semblé important d'associer les Lorientais à ce programme de coopération.

L'exposition Cochin, porte de l'Orient a été réalisée en partenariat avec la Ligue de l'enseignement. Elle se compose de vingt panneaux balayant tous les aspects sociétaux et associant les enseignants en français, anglais et histoire-géographie :

  • Les contrastes entre ville la moderne et Fort Cochin,
  • Cochin et la mer (pêche, port international, ville d'estuaires),
  • Vivre à Cochin (commercer, circuler, étudier, cultiver ses émotions, faire du sport)

Regards croisés sur deux villes qui ont pour volonté de se comprendre, cette exposition permettra au public lorientais de porter un regard nouveau sur leur ville et s'impliquer à sa manière dans cette démarche de coopération.

Pour les enseignants qui le souhaitent, photographies, musique, cartes, littérature, formant une mallette pédagogique, complètent l'exposition et permettent une approche globale et ludique de la réalité contrastée de l'Inde moderne.

Lorient et Cayar unis pour l'eau

Retour de pêche
Station de lagunage en cours d'aménagement
Retour de pêche
Retour de pêche
Station de lagunage en cours d'aménagement
Station de lagunage en cours d'aménagement

Le rapprochement entre Lorient et Cayar, le plus gros port de pêche artisanale du Sénégal, a été initié voici vingt ans par les travailleurs de la mer et c'est une histoire d'eau aujourd'hui encore qui réunit les deux communes, avec des enjeux majeurs de santé publique. Dans cette ville de 25 000 habitants, très peu sont raccordés à l'eau potable. Encore moins à un réseau d'égouts, et pour cause : Cayar, comme 70 % des villes africaines, ne dispose pas d'infrastructure pour traiter ses eaux usées.

Le système d'épuration des eaux usées est entré dans sa phase opérationnelle de fonctionnement. Le principe est celui du traitement par système de lagunage, une approche biologique, plus intéressante en terme de coût comme d'impact sur l'environnement. Les services techniques lorientais ont assuré la conception initiale du projet en lien avec différents organismes sénégalais, dont l'ONG Enda qui assure la formation du comité de gestion de l'équipement.

La coopération ne s'arrête pas là. Il faut démontrer à la population l'intérêt de ces aménagements, la sensibiliser aux enjeux sanitaires par des réunions publiques et diverses actions de sensibilisation, et encourager les foyers à demander leur raccordement au réseau. La santé reste l'objectif premier. En Afrique, selon les derniers chiffres de l'OMS, les maladies liées à un assainissement défectueux, à une mauvaise hygiène ou à de l'eau contaminée, tuent encore 115 personnes par heure.

 

Cochin, porte de l'Orient

Cliquer sur l'image pour consulter les 20 panneaux de l'exposition