Jumelages

Poteau des jumelages, face à l'hôtel de ville
Poteau des jumelages, face à l'hôtel de ville

La Ville de Lorient est engagée dans cinq jumelages avec des villes européennes.

  • Le Wirral ( Grande-Bretagne) depuis 1958
  • Ludwigshafen (Allemagne) depuis 1963
  • Galway (Irlande) depuis 1975
  • Ventspils (Lettonie) également depuis 1975
  • Vigo (Espagne) depuis 1981

Elle a également signé une charte d'amitié avec Ceske Budejovice (République Tchèque) en 1997.

De la réconciliation… à la citoyenneté européenne

En favorisant un climat d'ouverture aussi bien par les voyages que par l'accueil, les jumelages créés dans les années 60 ont contribué d'abord à la réconciliation entre les pays, puis au maintien de la paix au sein de l'Union européenne. L'aspect linguistique a également joué un rôle important dans les jumelages, notamment avec le Wirral, Ludwigshafen, Galway et Vigo. Les jumelages ont permis d'établir des liens étroits avec des pays qui, dans les années 70 et 80, rejoignaient l'Union européenne.

Dès la chute des régimes totalitaires en Europe centrale et orientale, les partenariats scellés avec les villes de ces pays se sont affirmés, sur le terrain. Ainsi le jumelage avec Ventspils, initialement basé sur une aide au développement dans le milieu médical est devenu un partenariat d'égal à égal. Ces jumelages ont offert un cadre de sensibilisation et de préparation à la candidature à l'intégration de nouveaux états membres dans l'Union européenne. Grâce aux liens interpersonnels qu'ils engendrent, les jumelages sont enfin un réseau de vigilance et de lutte contre la xénophobie, le racisme, et les idéologies extrêmes.

Toutefois, les actions des jumelages sont encore trop souvent considérées comme simples échanges de fanions et d'amabilités accompagnées de vins d'honneur et de visites touristiques. Pour que les échanges restent une manière pertinente de pratiquer l'Europe du terrain, il s'avère aujourd'hui nécessaire d'adapter les jumelages aux défis actuels notamment en impliquant davantage les jeunes et favorisant leur mobilité afin qu'ils s'approprient l'espace européen.

Les jumelages offrent une initiation à cette mobilité en particulier pour celles et ceux qui ont besoin d'un cadre sécurisant pour voyager. Ces premiers pas dans les échanges internationaux permettent aux jeunes de toucher du doigt les perspectives et les opportunités que leur offre la construction européenne et d'élargir ainsi leurs perspectives d'avenir. Ils doivent également jouer un rôle plus actif dans la conception des échanges. Les jumelages doivent également à terme être mis au service d'un développement durable par des projets communs multilatéraux.

En outre, les jumelages sont indispensables pour réaliser l'Europe et travailler à la constitution d'une citoyenneté européenne active car ces échanges entre communes européennes contribuent à donner à l'Europe sa légitimité aux yeux des citoyens. C'est d'abord grâce à la rencontre, au dialogue, à l'expérience de vie avec d'autres Européens que l'on fait concrètement l'apprentissage de la citoyenneté européenne.

Dans une Europe en crise institutionnelle, les communes ont un rôle important à jouer pour surmonter ce déficit de confiance entre l'Europe et ses citoyens. Les communes en tant qu'échelon de base de la démocratie locale ont un rôle déterminant dans l'édification et la promotion d'une Europe de terrain, vivante, dynamique et propice aux relations humaines, plaçant le citoyen au cœur de son action. C'est l'enjeu auquel nous sommes aujourd'hui confrontés.