L'église Notre-Dame de Victoire

Clocher de l'église Notre-Dame de Victoire, dite St Louis
Clocher de l'église Notre-Dame de Victoire, dite St Louis

Reconstruite en 1954-1956 par l'architecte Jean-Baptiste Hourlier à 400 mètres de son site d'origine, l'église Notre-Dame-de-Victoire (appelée église Saint-Louis par les Lorientais) occupe l'un des côtés de la Place Alsace-Lorraine. Elle s'y intègre modestement en adoptant le même revêtement de granit et en respectant la hauteur et l'alignement de l'ensemble.

L'extérieur frappe par sa composition épurée : un clocher de béton rejeté sur la gauche du cube monumental.

A l'intérieur, le contraste avec la rigueur de l'extérieur est saisissant. Sous la coupole, portée par quatre piliers d'une rare finesse, tout aspire à l'élévation. Les matériaux et textures se répondent : le béton, laissé brut trouve ici ses lettres de noblesse, placé au même rang que le marbre du sol ; le teck du mobilier liturgique dialogue avec le verre brut des vitraux. Fresques et sculptures alternent tradition et modernité.

L'église Notre-Dame-de-Victoire a reçu le label Patrimoine du XXe siècle.

Découvrez le détail de l'oeuvre de Jean-Baptiste Hourlier, l'histoire de cette église, les oeuvres d'art, modernes ou anciennes, qui y sont abritées.

Télécharger la plaquette Laissez-vous conter l'église Notre-Dame de Victoire (en pdf)